Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • Dottignies Basket : P2 - L’Essor se paie le leader dottignien

    basket.JPG

    Si Templeuve voulait encore accrocher le podium, il devait s’imposer face au leader. C’est chose faite, et en menant la partie d’un bout à l’autre ! Cette rencontre, hachée par de trop nombreux coups de sifflets du duo arbitral, a duré près de 2h15 !! Les Templeuvois prenaient le meilleur départ en filant à 7-0 puis 14-4 (5e ) et 21-12 (10ème). Dottignies mettait un zone press en place et rappliquait à 31-28 (18e ) pour ne compter que 6 points de retard à la pause. Templeuve reprenait mieux le troisième QT et mettait la JS en difficulté grâce à un Dubois de nouveau très inspiré. Chez les visiteurs, Ramon sortait pour deux techniques tandis que Deryck commettait sa cinquième faute. Les Bleus prenaient une option sur la victoire (57-44). La JS allait pourtant revenir dans le quatrième QT (69-63), mais Dubois et Payen maintenaient les leurs aux commandes. Cette fin de match interminable n’allait pas engendrer de rebondissement.

    GROS DUEL EN VUE POUR LA JS

    Dottignies jouera un nouveau match difficile ce dimanche à Maffle. « Sur la première mi-temps, Templeuve était meilleur que nous. Avec d’aussi nombreux coups de sifflet, il était difficile de mettre du rythme, dommage », disait Jérémy Ramon. « Nous jouons mieux depuis quelques semaines et les résultats sont meilleurs. A l’aller, nous avions mené 37 minutes avant de laisser filer la victoire. Cette fois, nous avons tenu bon », se réjouissait Mike Dubois.

    Source : article THIERRY DAUSSIN Nord Eclair

    Lien permanent Imprimer
  • Vandaele lance la « Ronde » à Dottignies

    Comme chaque année, le Royal Vélo-Cub Les Sportifs a ouvert officiellement la saison cycliste en Wallonie, avec la première manche de la Ronde des Débutants.

    L’image contient peut-être : 9 personnes, personnes souriantes, personnes debout et plein air

    Photo Ph Seys

    Cette première a obtenu un beau succès, avec une importante participation : près de 70 coureurs au départ, avec, parmi eux, le vainqueur de l’édition 2016, Jarne Van Dycke, mais aussi la plupart des coureurs régionaux ! Long de 55 kilomètres, répartis en 11 circuits, ce GP Marche Moreau a été animé dans sa majeure partie par le sociétaire du club d’Ypres, Rune Thoré. Du 2e au 10e tour, le Flandrien est resté seul au commandement, pour finalement se faire rejoindre lors de l’ultime boucle. Une fin de course dont ont tiré profit Laurens Vandaele et Jorre Smet, qui se sont disputés la victoire. Le sprint final est revenu logiquement à Laurens Vandaele. Grâce à ce succès, il a endossé le maillot jaune de leader.

    JARNE VAN DYCKE PIÉGÉ

    Quant à Jarne Van Dycke, le vainqueur autoritaire de l’édition précédente, piégé, il a dû se contenter de la 6e place. Pour ce qui est des jeunes hennuyers, trois seulement ont tiré leur épingle du jeu en parvenant à intégrer le Top 20, Théo Bonnet (Sprint 2000), 5e , Nicolas Marthe (Bury), 13e , et Dayan Van Rillaert (Tournai), 18e .

    Le Tournaisien, dont c’était la première apparition dans sa nouvelle catégorie était satisfait, comme il nous l’a déclaré dès sa descente de machine : «Je suis plus que content de ma course. Attentif du premier au dernier kilomètre, mon objectif est atteint, puisque je termine dans le Top 20, au sein du peloton. C’est rassurant pour la suite de la compétition !» 

     

    L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes sur des vélos, vélo et plein air

    Photos Ph Seys

    Le classement :

    1. Laurens Vandaele (Hooglede / CT Luc Wallays Renners), 55 km en 1.30.48 (Moy. : 36 ;344 km/h), 2. Jorre Smet, 3. Emile Brouwers 1.31.22, 4. Axel Huens (FRA-, 5. Theo Bonnet, 6. Jarne Van Dyck 1.31.50, 7. Lawrence Stalpaert 1.32.00, 8. Michiel Nuytten, 9. Sé- bastien Van Poppel, 10. Thomas Leroy (FRA), 11. Simon Maes, 12. Daan Grosemans, 13. Nicolas Marthe (RVSP Bury), 14. Glen Van Der Taelen, 15. Emile Eeckhout, 16. Vitas Dejonghe, 17. Devis Van Zande, 18. Dayan Van Rillaert (RPSM Tournai), 19. Dante Dhondt, 20. Florian Tornu (FRA), 21. Bastien Lechantre (FRA), 22. Dieter Depoorter, 23. Robin Lebrun (jRVSP Bury), 24. Ramses Debruyne, 25. Michiel Verkoeyen, 26. Aiden Vanderbeke, 27. Théo Goebeert (RVSP Bury), 28. Raphaël Herpin (FRA), 29. Mathias Vromanne (RVSP Bury), 30. Luca Van Hout, 31. Sébastien Cardon (RVSP Bury), 32. Alexis Vromanne, 33. Lars Van Ryckeghem, 34. Rune Thoré, 35. Julien Barsby (FRA), 36. Mattice Delft, 37. Gil Molly, 38. Timo Desmet, 39. Matthew Deborggraeve 1.32.35, 40. Ibe Delbaere 1.32.46, 41. Jawen Maertens.

    Maillot Jaune (général) : Laurens Vandaele

    Maillot Blanc (débutant 1ère année) : Lawrence Stalpaert

    Maillot Rouge (sprints intermédiaires): Rune Thoré

    Source : article M. NANSION et Photos Ph Seys

    Lien permanent Imprimer
  • Des bactéries dans la viande de porc: voici le dernier communiqué de l'AFSCA

    Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices.

    Voici le communiqué de l’AFSCA : « Des bactéries productrices de carbapénémases (CPE) ont été détectées dans le haché de porc en vente au détail en Belgique dans le cadre de la surveillance de l’antibiorésistance chez les bactéries indicatrices. L’information a été publiée dans un rapport récent de l’EFSA et de l’ECDC. L’utilisation de l’antibiotique carbapénème n’est pas autorisée chez les animaux de rente en Europe et donc en Belgique. Il pourrait s’agir d’une contamination croisée de la viande avec les bactéries CPE lors de la production, ou lors de la manipulation de la viande par un porteur des bactéries CPE. Dans le rapport publié la détection de CPE sur la viande ou animaux vivants en Europe est décrite comme très faible.

    Les contrôles effectués en Belgique dans le cadre de la surveillance obligatoire de la résistance aux antibiotiques chez les animaux de rente (échantillons prélevés en élevage et à l’abattoir) n’ont jusqu’à présent jamais permis de détecter des CPE à partir d’animaux vivants. Les résultats de la surveillance réalisée en Belgique et publiés dans le même rapport EFSA-ECDC, montrent une réduction significative de la prévalence des bactéries indicatrices résistantes envers plusieurs antibiotiques et isolées chez les porcs et les veaux d’engraissement.

    AMCRA (Centre de connaissance concernant l’utilisation et les résistances aux antibiotiques chez les animaux), AFSCA (Agence Fédérale pour la Sécurité de la Chaîne Alimentaire) et AFMPS (Agence Fédérale des Médicaments et des Produits de Santé) souhaitent souligner que beaucoup d’efforts ont été réalisés en Belgique dans la lutte contre l’antibiorésistance ces dernières années. Les secteurs concernés et les autorités ont souscrit des engagements pour aboutir à une réduction raisonnée de l’usage des antibiotiques en médecine vétérinaire. Les objectifs de réduction des antibiotiques ont été adoptés par toutes les parties prenantes avec des actions concrètes mises en place afin de sauvegarder la santé humaine et animale. L'objectif pour 2017 est une diminution de 50% de l'utilisation d'antibiotiques dans les aliments médicamenteux et pour 2020 une diminution de 50% de tous antibiotiques ainsi qu’une réduction de 75% par rapport à l’année de référence (2011). Depuis 2011 l’utilisation des antibiotiques a diminué de presque 16%. En 2016, une convention a été signée entre les autorités compétentes et les secteurs, afin de renforcer cet engagement commun. De plus, l’utilisation des antibiotiques critiques a été fortement règlementée en médecine vétérinaire ».

    Lien permanent Imprimer
  • A la une de votre Nord Eclair de ce 26 février

    Lien permanent Imprimer
  • La météo de l'IRM du 26 février 2017

    pont-à-celles,sudinfo,vandeplas,johnny,météo,prévision,forecast

    Aujourd'hui sera une journée grise avec un risque de quelques faibles précipitations par endroits. Les températures atteindront des valeurs de 11 ou localement 12 degrés en basse et moyenne Belgique et de 6 à 8 degrés en Ardenne. Le vent sera modéré, et à la mer assez fort, de secteur sud-ouest.

    Cette nuit, la nébulosité restera abondante et, avec l'approche d'une perturbation depuis l'ouest, quelques pluies pourront se produire en fin de nuit à la côte. Les minima se situeront entre 8 degrés à la mer et 5 degrés en Hautes-Fagnes. Le vent deviendra modéré à parfois assez fort, et à la mer même parfois fort, de secteur sud-ouest à ouest avec des rafales qui pourront atteindre 50 à 60 km/h.

    Lundi, le ciel sera très nuageux avec, en début de journée, déjà quelques faibles pluies dans l'ouest du pays. Ensuite, les précipitations s'enfonceront davantage dans l'intérieur des terres. L'après-midi, on prévoit des pluies modérées sur l'ensemble du territoire. Un coup de tonnerre ne sera d'ailleurs pas exclu. Les maxima se situeront entre 7 et 10 degrés. Le vent sera assez fort et les rafales pourront atteindre 75 à 80 km/h, surtout l'après-midi.

    Mardi, le temps sera particulièrement variable avec des éclaircies mais aussi de régulières averses. Ces averses pourront être accompagnées d'orage et de grêle. Les maxima seront compris entre 4 et 7 degrés. Le vent sera modéré de sud-sud-ouest, virant à l'ouest.

    Mercredi, il fera d'abord sec avec de larges éclaircies. Puis, une perturbation en provenance des îles Britanniques traversera le pays l'après-midi. Les premières précipitations pourront temporairement adopter un caractère hivernal en Ardenne. Les maxima se situeront entre 4 et 10 degrés. Le vent de sud-ouest se renforcera à nouveau.

    Jeudi aussi, le temps sera d'abord sec, mais on prévoit par la suite un ciel chargé avec de la pluie et pas mal de vent.

    Vendredi, la nébulosité sera variable avec un risque de quelques averses. Les maxima avoisineront les 11 degrés.

    Samedi, le temps sera probablement sec et très doux.

    Lien permanent Imprimer