Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Info police Mouscron : Vol de matériel dans 2 camionnettes ce week-end à Dottignies

    Ce week-end, dans la nuit de samedi à dimanche, à Dottignies, 3 véhicules utilitaires ont été forcés et de l'outillage professionnel a été dérobé dans 2 d'entre eux. Le préjudice est assez important. On parle ici du vol d'outillage professionnel destiné à la construction : des foreuses, perceuses, une ponceuse et un groupe électrogène. Les véhicules ciblés par ces vols étaient tous garés sur la voie publique, et donc très faciles d'accès... Comment diminuer le risque d'être victime de tels faits? Voici 3 conseils à mettre en oeuvre …

    • Dans la mesure du possible, garez vos véhicules dans un garage ou un emplacement de parking bien éclairé et non isolé ;
    • En ce qui concerne le matériel, il serait plus sûr de dresser un inventaire du matériel transporté avec le numéro de série et des photos à l'appui (le relevé du numéro de série est trop souvent oublié mais il est primordial en cas de trouvaille par nos services d'objets volés pour la restitution de ceux-ci) ;
    • Le matériel peut être placé dans un caisson de chantier pour garantir sa sécurité. Le véhicule peut également être renforcé au niveau de la carrosserie : la pose d'une grille antivol pour porte arrière ou sur le hayon peut aussi se révéler judicieuse pour contrecarrer ce type de vol. Sinon vous pouvez opter pour le cadenas de porte (voir illustration ci-contre), simple et efficace. Plusieurs sites web proposent ce type de produit à la vente pour des prix assez modérés par rapport au préjudice potentiel. Pour rappel, ces produits de sécurisation sont déductibles fiscalement pour les indépendants… Renseignez-vous !
      Source photo : http://www.abus.com

    Pour le site de la police c'est ICI

    Lien permanent Imprimer
  • Info police Mouscron :Semaine du numérique à Mouscron - Une formation sur la sécurité informatique à la Bibliothèque ce mercredi 29 avril.

    Vous le savez sûrement et si vous ne le savez pas, vous devriez le savoir mais la semaine du numérique a débuté ce lundi 20 avril. Alors où cela se passe-t-il? En quoi cela consiste-t-il? Que se passera-t-il à Mouscron? On vous explique ça tout de suite!

    Mais avant un peu d'histoire,

    en 1998 arrive en France l'idée de la "Fête de l'Internet", celle-ci rencontrera un large succès durant sa première édition. En 2001, Phillipe Aillard adapte l'idée pour le royaume. Depuis 2005, elle connait un succès croissant dans les 3 communautés jusqu'à devenir en 2009 la "Semaine Numérique" avec des objectifs et des projets renouvelés. Et aujourd'hui, la "Semaine Numérique" c'est 337 activités dans toute la Wallonie et la capitale, 89 organisateurs et tout ça en 10 jours!

    Ce projet propose un large panel d'activité lié à l'informatique que ce soit des retouches de photos, des manipulations de vidéo, comment mieux appréhender internet, les blogs, les outils de partage (Facebook, Twitter,...), apprendre à mieux utiliser son smartphone ou sa tablette, ou découvrir les dernières nouveautés numériques et cette liste est non exhaustive.

    Concernant Mouscron, nous épinglerons une formation qui se déroulera à la Bibliothèque communale, rue du Beau-Chêne, ce mercredi 29 avril de 9h30 à 11h30 sur le thème de "La sécurité sur Internet", ouverte à toutes et tous. Cette séance vous montrera comment déjouer les pièges du net, éviter les arnaques, duper les fraudeurs, esquiver les publicités indésirables et protéger vos informations personnelles bref surfer décontracté!

    Toutes les infos pratiques sur le site de la Bibliothèque de Mouscron !

    Lien permanent Imprimer
  • Truc utile : Interpeller un représentant de la chambre ?

     pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,chambre,politique,belge

    Nous simple citoyen, jugeons qu'il est malaisé de se faire entendre.

    Détrompez-vous, il vous est loisible de contacter directement et aisément un élu de la chambre des représentants.

    Comment procéder ?

    Simplement, en consultant la liste ci-jointe, adresse et Numéro de Téléphone de nos représentants !

    Un clic ici pour un accès à la liste

     

    Source: La Chambre.be

    Lien permanent Imprimer
  • Info sécurité : Comment reconnaître un faux billet de banque

     pont-à-celles,une,nouvelle,gazette,charleroi,50,euro,faux,billet

    En 2014, la Banque nationale belge a retiré 32.559 billets contrefaits de la circulation, soit une diminution de 17 % par rapport à 2013 (39.167 faux billets détectés). Mais c’est beaucoup plus qu’en 2012 (22.433 billets interceptés) et, surtout, c’est le contraire de ce qui se passe au niveau européen : 838.000 faux billets ont été découverts dans la zone euro l’an dernier, soit 25 % de plus qu’en 2013. Pour une raison simple : les billets sont de mieux en mieux falsifiés !

    Le plus copié est celui de 20 euros (60 % des faux billets saisis en Europe et 43 % en Belgique), suivi de celui de 50 euros (respectivement 26 et 42 %), selon la BCE. Pour combattre le phénomène, la Banque nationale imprime des billets plus difficiles à imiter. Après les coupures de 5 et 10 euros, le nouveau billet de 20 euros dit « Europa », qui vient d’être dévoilé, est doté de signes de sécurité encore plus performants que son prédécesseur.

    Comment se prémunir ?

    Si vous êtes commerçant, le mieux est d’investir dans un appareil de détection. Vous trouverez sur le site de la BCEla liste des appareils disponibles et le score obtenu par chacun aux tests réalisés par la banque. Les crayons de contrôle et lampes UV se révèlent inefficaces. Pour info : les commerçants ne sont pas tenus d’accepter une grosse coupure si le montant à payer représente moins de 50% de sa valeur. Par exemple, si vous devez payer 100 euros, le commerçant peut refuser d’accepter un billet de 500 euros (mais pas de 200 euros).

    Pour éviter de se retrouver avec des faux billets, l’observation reste la meilleure parade. Les vrais billets de banque peuvent être facilement reconnus grâce à la méthode du « toucher-regarder-incliner », décrite sur le site de la BCE.

     

    • Le papier : les billets de banque ne sont pas imprimés sur du papier normal mais sur du coton. En les touchant, vous ressentez une sorte de « grésillement ». Ils ont une structure plus solide.

     

    • Le relief : certains chiffres et lettres (ceux qui donnent la valeur du billet) sont un peu plus épais que le papier. Vous les sentez naturellement sur le billet.

     

    • Le filigrane : sur les billets européens, il est muni de parties plus légères et sombres.

     

    • Le demi chiffre : dans le coin supérieur se trouve le chiffre de la valeur du billet. Mais il lui manque des parties qui sont de l’autre côté. Placez le billet devant une source de lumière et vous verrez le chiffre en entier.

     

    • Le fil de sécurité : situé au milieu du billet, il le parcourt sur toute la largeur en arborant plusieurs fois le mot euro.

     

    • L’hologramme : ce bout d’aluminium brillant change d’image selon l’inclinaison du billet.

     

    • La couleur : sur les billets de plus de 20 euros, un des nombres donnant la valeur du billet change de couleur, de mauve à vert olive ou brun.

     

    • La fenêtre-portrait : le nouveau billet de 20 euros intègre une innovation technologique dans l’hologramme. Face à la lumière, cette fenêtre devient transparente et laisse apparaître un portrait de la princesse Europe, figure de la mythologie grecque. Ce portrait est alors visible sur les deux faces du billet.

     

    Source: beobank.be

    Lien permanent Imprimer
  • Le dessin de Sam

    sam.PNG

    Lien permanent Imprimer