Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Racontaches in picard par Gérard Platevoet et Alexandra Biebuyck : "Don de sang" par Alexandra

On a besoin de sang en urgence, Alexandra vous explique comment se passe un don

blood-5427229_1920.jpg

Don de sang

Mes gins, t’ l’ as certain’mint vu ou intindu, les réserves de sang is seont souvint au pus bas. In a b’soin de ti s’eautes si t’as pus de 18 ans et qu’ t’ as eine bonne santé.

Tous les treos mos, mi j’ vas l’ donner. Cha n’ prind nin grammint d’ temps et cha peut sauver des vies. J’ t’incourache à y aller. Rapure-te (rassure-toi), te n’ dos nin d’aller in ville, y-a des collectes tout partout à côté de t’ mason ou de t’n ouvrache. T’en rates eine et bin t’ vas à eine eaute, ch’est comme pou les boutiques tchand qu’i en a ein qui est serré bin t’ vas au ceu d’à côté. 

Si t’ n’ as jomais été donner tin sang, j’ vas quand même te prévenir que t’ deos réponte à des questions su t’ santé. Ch’ n’ est nin pour eusses tout savir, ch’est seul’mint pou t’ protégi et éviti que te flaubisses (évanouisses) et que te passes el nut aux urginces. J’ vas te donner des eximpes de questions :

Est-ce que t’ es d’allé au dintiste ? Si ouais, te d’vras dire che qui t’a fait. Si t’as inl’vé eine dint el semaine d’avant, te n’ peux nin donner tin sang, i faut attinte eine paire de jours. Si ch’est ein détartrache ch’est beon.

Queo que te prinds comme médicamints ? Là, i n’ d’a qu’is-eont du mau à répeonte obin qui répeont’tent des carabistoules. Ein amisse i m’a dit qu’i-aveot répindu : « apérol, porée (purée d’épinards), chucartes »… El docteur i-éteot fin ébeubi (surpris). Mais Menheer, ch’ n’est nin des médicamints… Mais si t’ n’as rin compris : j’ prinds du médrol, de l’ porée pour el fer et des chucartes parce qu’ j’aime bin l’ chuc. El méd’cin i-n-‘ d’ a eu des suées de belle dame (vapeurs), mais i-a ri tout plein s’ boudène.

Dusque t’as été porméner ces dernires semaines ? Si t’as été faire tes commissions in France, cha n’ compte nin. Par conte, si t’es d’allé pus lonmint, el docteur i deot erweitti dins ses lives pou savir si te peux donner tin sang. Si i conneot el coin dusque t’es d’allé adeon te raqueontes ein p’tit peu el queompte, te parles surtout des espécialités qui a à boire et à minger… T’ sors d’ sin bureau avec ein grint sourire et te n’as pus l’esquite (peur) de faire tin don et t’arrives surtout fin souriant à côté des infirmiers.

J’alleos oblier les questieons ein peu pus surprenantes, j’ direos même in peu pus intimes. Cha va t’ faire sourire et même rire. In te d’minde  si t’as eu des relations conte de l’argint, si t’as tchingi d’ partenaire, si tin partenaire i-est à risques. Jusqu’à-là, ej peux comprinte mais la meilleure ch’est tchand qu’in te d’minde si tin partenaire i-areot pouvu d’aller avec ein ou eine eaute. J’ jimoule (imagine) el scène. El velle du don de sang, t’ es dins tin salon otchuppé d’erweitti t’ série préférée à l’ télévisieon. Tin partenaire i-arrive tout péneux. I jocque au mitan de l’ piche comme ein rotelot (enfant) qui a fait eine bêtisse. I-dit: «M’ chéri(e), j’ ai eine séqueo à t’ dire mais je n’ sais nin commint te l’ dire…T’ sais, si j’ te l’ dis asteur ch’est pour sauver eine sétchi. Inter tes deux dons de sang, j’ai été avec ein’eaute et i-aveot peut ête eine maladie qui s’attrape… ». Là j’ peux t’acherteiner (certifier) que l’ lind’min t’ tinsieon i-est à 25 et qu’ t’as d’vu d’aller aux urginces pasque t’as mau à t' main pasque t’ li a foutu eine belle tertenne su l’ coin de s’n orelle… »

Je n’ sais nin si cha t’a fait rire mais in tout cas el prochaine feos qu’ t’iras donner tin sang te busieras à ce que ch’ te dis asteur, t’ souriras et tin don i s’ pass’ra fin bin…

N’oblie pas de dire à t’n intourache et surtout aux jeones qu’in a b’soin d’ sang. Un p’tit geste i peut sauver des vies. In t’attind… ov’là les différintes collectes dins l’s invirons…

 Alexandra


 

 

Lien permanent 2 commentaires Imprimer

Commentaires

  • In ne l' dira jomais assez. Quisqu'i n' conneot nin quéquein qu'i a eu b'seon d' sang ein jour ou l'eaute ? Et si cha s'reot mi, ti, oubin ein de t' famile ?
    Merci Alexandra.

  • Merci Alexandra , en plus de nous amuser tu nous donnes un sujet de réflexion.

Les commentaires sont fermés.