Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Racontaches in picard par Gérard Platevoet et Alexandra Biebuyck : "Lindi" pa Gégé d’ Néchin."

lundi.jpg

LINDI

 

Pou bramin d’ gins, el lindi, ch’est eine durte journée.

À part pou les Tournisiens au lindi parjuré, ch’est raremint ein jour de fiête.

Après ton vikinte, t’ortournes à t’n ouvrache. Et là, i n’ d’a toudi  ein qui tint s’ tiête à deux mains.

Civilemint te li demantes commint qu’ cha va. I t’ répeond qu’i s’ sint caoulate (malade).

Et là, j’ai plaisi à li inveyer c’t espression : “ Eine maladie qu’on acate, on n’ peut pos l’ plainte.”

Tout i-est dit. I n’aveot pos besoin d’ faire guinse (ripaille) pindant les deux jours d’avant.

Beon, asteur, cha s’reot pétête déméprisant pou certains qui eont des beonnés escusses de n’ pos ête fin bin.

I-a in prumier les supporters du Standard. I feaut dire que pou l’ moumint, i n’ d’a d’ quoi braire et qu’i feaut pus d’ein jour pou s’in r’mette. J’ai l’ cœur au potache avec eusses. Cha ira béteôt mieux vu qu’ cha n’ peut pos ête pire.

Après, i-a les ceux qu’ leu feimme les attindeot à l’ maseon avé eine liste de tout ç’ qu’i-a comme réparatieons et aménagemints. Ch’est à croire que les feimmes i-eont ein sixième sins pou d’minder les affaires juste quand te t’as installé pou faire t’ pétit niquet (sieste). À croire que cha vient d’arriver : l’erlaveot (l’évier) qui coule, l’huche (la porte) à l’intrée qui frotte, l’ nochère (gouttière) qui débourbielle (déborde) de fwèles mortes.

Cha peut alfeos ête pus sournois. “Te n’ireos pos faire ein tour avé l’s infants ?” Trop contints, les rambiles feont grand bruit et l’ papa i-est piégé. I n’ peut même pos s’arrêter pou in chiffler eine

Ces malhureux heommes, qui eont la sanche d’avoir eine feimme, eont tout l’ même dreot à m’ pardeon et m’ compassieon.

 

I-a aussi les ceux qui seont tout seus et qui d’meur’tent dins leu canapé in chufflant eine Tournay, eine Moinette, eine Saison, eine Goliath, eine Djôle ou eaute beonne bière de l’ régieon. Cha avé des chips ou des saucisses d’ tous les sortes.

I faudreot eine grue pou les saquer déhors l’ lindi au matin. Infin, l’ proverbe de l’ maladie qu’on acate leu va bin avec.

 

Allez, à l’ feos qui vient.

Gégé d’ Néchin

 

Lien permanent 2 commentaires Imprimer

Commentaires

Écrire un commentaire

Optionnel