Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Racontaches in picard par Gérard Platevoet et Alexandra Biebuyck : cette semaine "Min d’voir" d'André Leleux

 

adult-1850177_1920 (1).jpg

Image par Pexels de Pixabay 

Min d’voir


I m’a arrivé ein d’ cés plans l’eaute jour, à tchère à l’ rinverse.

In aveot ein d’voir pou l’atéyé Bruno, note maîte à l’ maseon de l’culture. I fauleot faire ène pétite séquoi su l’ désir. J’éteos in train d’ l’écrire. Cha c’mincheot puteôt bin :

« Ej voudreos bin ête  l’haleine qu’elle sort de s’ bouque pou arniquer sés lèfes mille feos de l’ journée et de l’ nut. »


« J’ai invie d’ête el larme su s’ joue quant el vint d’ bisse i fait pleurer sés is. »

« J’aimereos bin d’ête l’ goutte ed suée qu’elle déquind au leong d’ sin dos lés jours que l’ solèl i tape sec. »


« Ej rêfe d’ ête l’ cat su s’n écour, lés queops que s’ main elle pourmène dins s’ fourrure in busiant à eaute cosse ».

J’aveos laiché m’ bafoule in plan. Quant ej l’ai èrtreuvée, i-aveot ène séquoi d’écrit indzous :

« Bé grand seot, va ! Si ch’ést d’ mi que t’ parles, pou m’n haleine, m’ suée  et tout l’ reste à l’avenant, ej me débroule fort bin tout seu.

Et ej n’ai nin b’seon d’ein eaute cat in puque. Note Filouchat i fait bin l’affaire, te sais. »

« Mais j’ai vraimint ène invie du djale que t’és là tout prés d’mi -
comme t’és, sins imblafe et sins tralalas - avec oubin sins tés loques su tin dos. »

Elle aveot toul même rajouté :

« Tant qu’à faire, cha m’ f’reot bin plaisir que t’aproufes ed ronfélier moinsse, et que te laiches tés cras sorlets su l’ paillasson quant te rintes du gardin. Et rapport à note cat, adveine l’eaute cosse à quoi que j’ pinse in l’ caressant ? Eh bin ch’ést ti, tout bellemint : ti. »

Je n’ saveos nin m’in ravoir.  J’éteos tout èrtourné.  Adeon cha fait que l’ devoir pou l’atéyé, eh bin i n' va nin ête fini dins l' quart d'heure, ah neon !

Nimpêche : ch’ést nin de l’ jalousseté, mais l’ Filouchat, mine de rin,
i n’ d’in profite toul même sacrémint, va !

Allez, més gins, là-d'sus, ej vous laisse

 

André LELEUX

Avril 2021

Lien permanent 0 commentaire Imprimer

Les commentaires sont fermés.