Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

De nombreux bonbons contiendraient du dioxyde de titane: ils seraient cancérigènes

Décidément, après les célèbres couches Pampers et certains aliments pour bébés, un autre produit directement lié à la consommation des enfants serait très mauvais pour la santé : des centaines de bonbons contiendraient des nanoparticules, dont du dioxyde de titane.

Nous vous le révélions il y a quelques jours : les célèbres couches Pampers contiennent des HAP, des hydrocarbures aromatiques polycycliques, classés cancérigènes par l’Union Européenne. Toutefois, le taux est inférieur au taux légal. Quant à certains aliments pour bébés, ils contiendraient de l’arsenic. Eh bien maintenant, ce sont les bonbons qui sont pointés du doigt : ils contiendraient du dioxyde de titane, un additif qui pourrait être cancérigène.

D’après Agir pour l’Environnement, plus de 100 sucreries différentes contiendraient des nanoparticules. «  Parmi eux : « des bonbons Têtes brûlées, Elodie, Fizzy, chewing-gum Airwaves, Hollywood, Freedent, Malabar, confiseries M&M’s, Skittles, gâteaux LU, chocolats Milka, décorations gâteaux Vahiné », etc », écrivent nos confrères de LCI.

Lien permanent Imprimer

Les commentaires sont fermés.