Racontaches in picard par Gérard Platevoet et Alexandra Biebuyck : "Eine plache pou chaquein" par Gégé (20/03/2022)

 

Mimie Mathy de retour sur France 3 dans un téléfilm policier

banniere parlache ok.PNG

Eine plache pou chaquein

 

On aveot d’jà eu Bernard Tapie in Commissaire Valence, Michèle Bernier in stagiaire de Police, Jean-Luc Reichmann in Commissaire Léo Mattéi, et asteur ovlà Mimie Mathy in Capitaine Marie Jordan.    

Quoi ce qui leu prind à tous ces gins d’ tout à nein queop jeuer les justiciers dins des séries télévisées ?      

Avé leus grands airs, on direot qu’is veont tout avaler. Neon mais, Mimie Mathy à l’ Police de Lyon ! Elle va claquer des deogts pou résoute l’s affaires ? J’ l’aime bin comme anche gardien, mais i feaut d’meurer à s’ plache. Y-a d’jà Barnaby, Julie Lescaut, la Ch’ti Capitaine Marleau et  Colombo pou treuver les solutieons à tous les crimes.Et même, pou mi, l’ meilleu, ch’est Rex, l’ tchien policier.

Pou les ceux qui seont morts, l’ questieon ne s’ pose pus.

Des crimes, on n’ veot pus qu’ cha. Ch’est à croire qu’au matin, i n’ d’a qui s’ lièv’tent in s’ disant : « Tins, j’ tuereos bin quéqu’ein aujord’hui. » I n’ sait pos acore qui, ni pou queu raison. L’ ceu qui n’a pos d’idée, i peut commincher pa s’ belle-mère. Mais cha n’ marche qu’eine feos.

Comme l’assassin i n’ sait pos pourquoi i-a tué, l’ouvrache du policier i-est pos facile. Ch’est pou cha qu’i feaut d’s espécialisses pou l’s inquêtes. Et pos des bricoleus d’acteurs obin d’animateurs. Rien qu’à l’ manière d’ tenir l’ révolver, te comprinds qu’ ch’est d’s abistoqueus (bricoleurs) dins l’ métier.

Is n’ sav’tent pos queurir, is seont tout de suite jus d’haleine (essoufflés), is berl’tent (crient) su les coupapes au lieu de l’s attraper. Is seont pus occupés à faire les yeux gadous (yeux doux) intre eusses, à s’occuper des problèmes d’ leu famille et d’ parler bramint pus qu’is n’ouèf’tent.

    

Mi, je l’ dis, chaquein s’ pain et s’n héring ( chacun son pain et son hareng = à chacun sa part).

Je n’ vas pos décoper l’ gigot à l’ plache du boucher obin pétrir l’ pain du boulanger. J’ai alfeos jeué au docteur, mais ch’éteot quand j’éteos p’tit à l’école.

À chaquein ses vaques et l’ troupeau s’ra bin wardé.

Ainsin, à m’ maseon, ch’est mi qui fais l’ gardin, qui répare tout ç’ qui est possipe, qui fais le nettiache, qui fais vaisselle, qui fais à minger, qui conduis l’s infants à l’école, qui fais les commissieons … Beon, t’ n’es pos obligé de m’ croire, mais, dins l’ tas, j’in fais tout d’ même bramint.

 

Allez mes gins, à l’ feos qui vient.

Gégé d’ Néchin

08:49 | Lien permanent | Commentaires (0)