Racontaches in picard par Gérard Platevoet et Alexandra Biebuyck : cette semaine "Min d’voir" d'André Leleux (04/04/2021)

 

adult-1850177_1920 (1).jpg

Image par Pexels de Pixabay 

Min d’voir


I m’a arrivé ein d’ cés plans l’eaute jour, à tchère à l’ rinverse.

In aveot ein d’voir pou l’atéyé Bruno, note maîte à l’ maseon de l’culture. I fauleot faire ène pétite séquoi su l’ désir. J’éteos in train d’ l’écrire. Cha c’mincheot puteôt bin :

« Ej voudreos bin ête  l’haleine qu’elle sort de s’ bouque pou arniquer sés lèfes mille feos de l’ journée et de l’ nut. »


« J’ai invie d’ête el larme su s’ joue quant el vint d’ bisse i fait pleurer sés is. »

« J’aimereos bin d’ête l’ goutte ed suée qu’elle déquind au leong d’ sin dos lés jours que l’ solèl i tape sec. »


« Ej rêfe d’ ête l’ cat su s’n écour, lés queops que s’ main elle pourmène dins s’ fourrure in busiant à eaute cosse ».

J’aveos laiché m’ bafoule in plan. Quant ej l’ai èrtreuvée, i-aveot ène séquoi d’écrit indzous :

« Bé grand seot, va ! Si ch’ést d’ mi que t’ parles, pou m’n haleine, m’ suée  et tout l’ reste à l’avenant, ej me débroule fort bin tout seu.

Et ej n’ai nin b’seon d’ein eaute cat in puque. Note Filouchat i fait bin l’affaire, te sais. »

« Mais j’ai vraimint ène invie du djale que t’és là tout prés d’mi -
comme t’és, sins imblafe et sins tralalas - avec oubin sins tés loques su tin dos. »

Elle aveot toul même rajouté :

« Tant qu’à faire, cha m’ f’reot bin plaisir que t’aproufes ed ronfélier moinsse, et que te laiches tés cras sorlets su l’ paillasson quant te rintes du gardin. Et rapport à note cat, adveine l’eaute cosse à quoi que j’ pinse in l’ caressant ? Eh bin ch’ést ti, tout bellemint : ti. »

Je n’ saveos nin m’in ravoir.  J’éteos tout èrtourné.  Adeon cha fait que l’ devoir pou l’atéyé, eh bin i n' va nin ête fini dins l' quart d'heure, ah neon !

Nimpêche : ch’ést nin de l’ jalousseté, mais l’ Filouchat, mine de rin,
i n’ d’in profite toul même sacrémint, va !

Allez, més gins, là-d'sus, ej vous laisse

 

André LELEUX

Avril 2021

06:28 | Lien permanent | Commentaires (0)